Vous avez choisi d’allaiter votre bébé ? Vous avez de nombreux conseils de la part de vos amies, de votre famille ou encore de sites internet et vous êtes perdus ? Rassurez-vous ! Il n’y a pas de grands changements à réaliser par rapport à ce que vous mangiez et buviez durant votre grossesse. Simplement 4 règles à garder à l’esprit. On vous éclaire sur le sujet !


L’alimentation a un rôle important lors de votre grossesse mais aussi pendant toute la durée où vous allez allaiter votre bébé. En effet, ce que vous allez manger pendant cette période va avoir un impact direct sur le lait maternel et sa qualité donc sur la santé et la croissance de votre bébé.

 

1. Mangez en quantité suffisante 

Pendant cette période d’allaitement, il faut en effet manger suffisamment. Votre corps va avoir besoin de calories supplémentaires pour compenser celles brulées par l’allaitement soit environ 500 calories. Votre alimentation doit alors vous apportez entre 2 000 et 2 500 calories par jour pour avoir assez d’énergie tout au long de la journée.

 

Cependant, il n’est pas nécessaire non plus de manger pour deux. L’organisme va en effet puiser dans les réserves accumulées pendant la grossesse pour produire le lait nécessaire aux besoins nutritifs de votre bébé.

 

Bannissez les régimes ! Même si la grossesse a pu vous apportez quelques rondeurs, n’essayez pas de perdre du poids pendant l’allaitement avec un régime pauvre en calories. Vous allez accumuler de la fatigue qui ne sera pas bonne, ni pour vous, ni pour votre bébé

 

 

plat équilibré

2. Equilibrez votre alimentation

Vous avez équilibré votre alimentation lors de votre grossesse ? Très bien, il est toutefois recommandé d’avoir une alimentation variée et équilibrée. Il est bien de diversifier les aliments et d’en manger de chaque groupe aux différents repas de la journée. (Viandes / poissons / fruits et légumes / produits laitiers / féculents).

Bonne nouvelle ! Vous allez pouvoir réintégrer certains aliments déconseillés pendant votre grossesse à vos habitudes de consommation, comme par exemple, le fromage et/ou le poisson cru.

 

 

 3. Buvez à votre soif 

Le lien entre la consommation d’eau et la production de lait n’a pas été prouvé à ce jour. Il n’existe pas de corrélation entre la quantité de liquide ingéré et de celle du lait produit.

 

Il n’est pas nécessaire de boire plus que d’habitude quand vous allaitez, il est cependant préconisé de boire entre 1,5L et 2L pour avoir un organisme en bonne santé. N’oubliez pas de boire à votre soif et d’avoir une bouteille d’eau avec vous pour étancher complétement votre soif.

 fruits légumes

  

 

4. Evitez ou diminuez certains aliments

Pendant cette période d’allaitement, diminuer la consommation de café et de thé à 2 ou 3 tasses par jour. La caféine présente dans ces deux boissons, sera ingérée par bébé par votre lait maternel. Même si elle n’est pas nocive en dessous de 2/3 tasses, il ne faut pas dépasser cette recommandation pour éviter à bébé d’être nerveux.
 

Tout comme durant la grossesse, évitez et oublier la consommation d’alcool pendant toute la durée où vous allaitez votre bébé. Cette consommation peut en effet provoquer des retards de croissance chez l’enfant.

 

 

Nous espérons que nos conseils ont été utile et vous souhaitons un bon allaitement !



Pour améliorer et profiter de votre période d’allaitement au maximum, n’oubliez pas de vous procurer les accessoires nécessaires.

Cache Cœur vous recommande ses coussinets d’allaitement révolutionnaires, qui vous assurent sécurité et confort absolu.


Vous pouvez également retrouver nos sous-vêtements féminins, confortables et pratiques destinés à l’allaitement sur notre site : www.cachecoeurlingerie.com